Jacqueline Pavlowsky   (1921- 1971)

 

jacqueline pavlowsky portraitJacqueline Pavlowsky est née en 1921 à Vincennes de parents juifs russes et polonais émigrés en France, elle poursuit après guerre en parallèle ses études de chimie, tout en se consacrant à la peinture. Personnage entier, attachant, « Indépendante, provocante, festive, elle vit librement. Cheveux courts, complet veston, cigarette, silhouette intimide." 

Dans les années 1950, elle rencontre Serge Poliakoff dans un troquet de Pigalle où ils jouent de la guitare et deviennent rapidement de bons amis. Il habite rue de Seine et elle rue Madame, ils se voient tous les jours et font de la musique ensemble jusqu'à la mort de Poliakoff en 1965. Femme émancipée, d’une énergie farouche, elle est condamnée au repos et à une vie calme faite de gestes restreints à la suite d'un accident de voiture la même année.

Elle travaille alors le papier, le froisse, le colle pour en faire livres-objets tel Le Livre du Ah (1965 – 1967). « J’explorais l’illogisme jusqu’au désarroi » note-t-elle. En 1971, apprenant le décès de sa fille suite au suicide, Pavlowsky met fin à ses jours. « Son œuvre, aujourd’hui prouve qu’elle a su aller du lyrisme à la rigueur, passer de l’angoisse à la structure, du sentiment à la symphonie. » - Jean-Dominique REY.

Ouvrage monographique publié par la galerie à l'occasion de l'exposition "La Peinture de Jacqueline Pavlowsky" disponible ici. 

Catalogue raisonné en préparation > pour toute informations ou contribution à apporter à ce projet éditorial, merci de nous contacter.

 

Jacqueline Pavlowsky was born in 1921 in Vincennes to Russian and Polish Jewish parents who had immigrated to France. After the war, she started her studies of chemistry, while at the same time devoting herself to painting. A full and captivating character “Independent, provoking, festive, she lives freely. Short hair, suit, cigarette, intimidating silhouette.”

In the years of 1950, she met Serge Poliakoff in the Pigalle area where they played the guitar and quickly became good friends. He lived in rue de Seine, her rue Madame, and they saw each other everyday, playing music together, until the death of Poliakoff in 1965. An emancipated woman, full of energy, she was condemned to rest and to lead a calm life made of restricted gestures after a car accident the same year.

She then worked with paper, crumbled it and glued it, to make objetcbooks like the “Livre du Ah” (The Book of Ah) (1965-1967). “I explored the illogical until the point of distress”, she noted. In 1971, upon the news that her daughter had committed suicide, Pavlowsky ended her life. “Her work, today, proves that she knew how to go from lyrism to rigour, from anxiety to structure, from feeling to symphonie.” - Jean-Dominique REY.

The gallery has published a monographic book in the occasion of the exhibition “La Peinture de Jacqueline Pavlowsky” (“The Painting of Jacqueline Pavlowsky”, text in French) available here.

A catalogue of her work is in preparation – for any information or contribution to the project, please contact us.

 

杰奎琳-帕夫洛夫斯基1921年出生于万塞讷,父母是移居法国的俄罗斯和波兰犹太人。 战后,她继续学习化学专业,同时投身于绘画。 她是一个精力旺盛的解放者,在一次车祸后,她不得不休息,开始了安静的生活。杰奎琳-帕夫洛夫斯基于1952年投身于绘画创造,并于1955年创作了她的第一批抽象艺术作品。作为一个多学科的艺术家,她使用多种颜料甚至拼贴的艺术形式来表达自己的情感,比如油彩颜料,墨汁,蛋彩颜料都曾被她使用。杰奎琳-帕夫洛夫斯基是巴黎第二画派的代表人物,也是波利亚科夫的朋友,她曾在许多国际画廊中展出自己的作品。1968年,她使用男性的名字 “弗拉基米尔 ”来签署她的作品,并发展她的艺术。杰奎琳-帕夫洛夫斯基在得知她女儿自杀后,于1971年1月1日自杀身亡。

杰奎琳·帕夫洛斯基的多件作品已是巴黎现代艺术博物馆和国家现代艺术博物馆-蓬皮杜艺术中心永久收藏的一部分。 2020年在苏拉格博物馆举办的题为“ 1950年代的女性,在抽象艺术,绘画与雕塑领域”的展览中也展示了该艺术家的作品。