Philippe DEREUX (1918 - 2001) 

Il est né en 1918 à Lyon. Il s'exprime d'abord par l’écriture et publie des articles dans un journal imaginaire L’enfer d’écrire aux éditions Henneuse de Lyon. Il rencontre Jean Dubuffet à Vence en 1955 qui l’initie amicalement au travail des matériaux dans son atelier de L’ubac. Dès 1959, il crée des assemblages d’épluchures qu'il poursuit jusqu’à sa mort en 2001. Il enseigna dans un collège jusqu’à sa retraite en 1973. L'artiste tient un journal des Epluchures, qu'il édite chez Julliard « Le petit traité des épluchures » en 1966, XX ans d’épluchures chez Pierre Chave en 1981, « Sagesse des épluchures » à L’œuf sauvage en 2001…

"Quand je colle mes épluchures, que je les vois se grouper, s’attirer, se repousser, je me crois le démiurge procédant à la création de l’Univers. Quelques-uns de mes titres d’ailleurs traduisent cette impression. Une épluchure est déjà, par elle-même, du fait du légume ou du fruit dont elle provient, de son épaisseur, de sa forme, de sa couleur, quelque chose d’unique mais dix, vingt, trente épluchures de la même provenance ou d’origines diverses forment un monde, et un monde qui pourrait être autre si les épluchures étaient collées autrement."

*Extrait du traité des épluchures