Igniacio Carlès-Tolra (1928 - ) 

 

tolra.jpg

Ignacio Carles-Tolrá est né le 15 décembre 1928 à Barcelone. A vingt-neuf ans, il s’installe à Zurich où il découvre l’œuvre de Jean Dubuffet, puis à Stuttgart. En 1960, il s’établit à Genève où il occupe un emploi à la Croix-Rouge. C’est à cette période qu’il commence à peindre et à dessiner. En 1967, il participe à l’exposition « L’Art Brut » au musée des Arts Décoratifs à Paris.

Il peint à l’acrylique, dessine au stylo à bille, à la gouache et au pastel, pratique le collage de matériaux providentiels, privilégiant les « accidents ». Il s’inspire à la fois de la vie, de la nature, des évènements politiques ou culturels. Sa palette est vive et lumineuse. Son univers est habité de créatures composites, de personnages, de taureaux et de bestioles aux contours protoplasmiques. Il dessine aussi des entrelacs d’architectures végétales où nichent des oiseaux versicolores. Dans ses œuvres, apparaissent nombre d’inscriptions : questions, dialogues, signes (croix, flèches, points de suspension) qui sous-tendent différents degrés de lecture. Igancio

Carles-Tolrá va entretenir une importante correspondance avec Jean Dubuffet, rencontré en 1969, qui lui écrira : « Votre art est radical, tout à fait pur, il est aussi animé d’une pulsion véhémente qui est puissamment impressionnante. Et il porte à un degré très élevé de ‘surchauffe mentale’ qui se rencontre rarement ». Ignacio Carles-Tolrá réside à Santander, en Espagne. Son œuvre est présente à La Fabuloserie à Dicy, dans la Collection Création Franche à Bègles et dans la Collection Neuve Invention à Lausanne.